Les critères pour comparer les isolants sont nombreux et parfois difficiles à estimer précisément. Le choix d'un procédé d'isolation est guidé par les comparateurs pour des projets dans le neuf ou en rénovation.

Demande de devis

Performance des isolants thermiques

Les comparateurs des isolants mettent en valeur les performances de chacun d’entre eux. Des critères objectifs comme la conductivité d’un isolant et sa résistance thermique sont comparables entre les diverses solutions disponibles. Des isolants comme le polyuréthane ou la laine de verre sont ainsi plus performants pour des travaux d’isolation que d’autres procédés. Mais leur mode de fabrication ou la gestion de la fin de vie des isolants sont aussi des éléments à prendre en compte.

Qualité / prix des isolants

Les tarifs de travaux d’isolation varient en fonction du coût du produit et de celui de la main-d’oeuvre. Le prix d’un isolant doit être considéré en fonction de plusieurs critères :

  • épaisseur ou volume nécessaire d’isolant pour atteindre les performances techniques définies. Les isolants à la meilleure conductivité thermique nécessitent moins d’épaisseur. Cela réduit donc leur coût.
  • éligibilité aux aides financières : certains isolants sont favorisés par les organismes qui délivrent une aide financière en fonction de leur empreinte écologique et de leur efficacité.
  • durée de vie : plus un isolant est résistant, plus il dure dans le temps. À l’inverse, un isolant à la faible durée de vie devra être changé, souvent pour un autre procédé d’isolation, ce qui engendre des coûts supplémentaires.

Applications sur les supports

Les comparateurs d’isolants permettent aussi de réaliser quelle est la meilleure solution pour une application sur un support spécifique. Certains isolants sont performants partout tandis que d’autres seront efficaces pour isoler des combles mais peu recommandés pour l’isolation en sous-face de plancher par exemple.

Résistance générale aux conditions particulières

D’autres données sont également prises en compte par un professionnel pour choisir le bon isolant. Il doit ainsi analyser les conditions dans lesquelles le système isolant sera installé. Des comparateurs permettent alors d’estimer les qualités d’un isolant pour résister dans un environnement particulier ou extrême.

Résistance mécanique

Pour l’isolation des murs, par exemple, il est important que l’isolant reste stable. Il ne doit donc pas se dégrader ni se tasser sous son propre poids. Les laines minérales sont ainsi victimes de ces problèmes de stabilité dans le temps lorsque la mise en oeuvre est défectueuse.

Dans des travaux pour isoler un sol, c’est la résistance à la compression qui est importante. Pour les procédés comme les panneaux de liège expansé, l’isolant sera plus résistant à mesure que sa densité augmente. Mais attention, cela fait aussi augmenter le poids du système isolant, pouvant créer des problèmes de portance.

Réaction au feu et sécurité en cas d'incendie

La plupart des isolants reçoivent des traitements pour améliorer leurs capacités ignifuges et éviter la diffusion de vapeurs toxiques lors d’un contact prolongé avec le feu. Pour le polystyrène ou le polyuréthane, c’est indispensable pour donner à l’isolant une résistance au feu satisfaisante. Les isolants d’origine naturelle comme la laine de chanvre sont aussi concernés.

Résistance à l'humidité et à la vapeur d'eau

Certains isolants participent à la régulation de l’humidité d’une pièce / d’un bâtiment. C’est le cas notamment pour la ouate de cellulose ou la laine de mouton. Mais ce qui est appréciable à un certain niveau devient problématique si l’isolant absorbe trop l’humidité. Il se tasse alors et se décompose sous l’effet de conditions humides prolongées.

Mieux vaut choisir des isolants étanches car ils seront très performants pour le confort des occupants. Surtout si l’aération du bâtiment ou du logement est suffisante, ce qui est une recommandation de l’ADEME. Il existe aussi des solutions additionnelles comme la pose d’un pare-vapeur ou d’un frein-vapeur. Elles sont relativement efficaces si la pose est parfaite mais leur longévité dépend aussi du support sur lequel l’isolant est appliqué.

Coût environnemental et impact sur la santé

Le coût environnemental des isolants est une question sensible. Le meilleur isolant est-il celui qui est naturel mais qui est aussi peu efficace et peu résistant ? Ou plutôt un autre, à l’impact supérieur sur l’environnement mais qui restera aussi performant qu’au premier jour ? La réponse est à trouver au cas par cas grâce aux conseils d’un professionnel. Toutefois, des critères mesurables comme l’impact sur le réchauffement climatique sont utilisés par les comparateurs pour estimer quels sont les isolants les plus respectueux de l’environnement.

Les isolants disponibles aujourd’hui sont en général sans impact sur la santé. Il existe quelques exceptions mais les isolants concernés (polystyrène extrudé par exemple) sont de moins en moins employés par les pros. Dans tous les cas, il existe des précautions à prendre lors de l’installation du système isolant. Il est donc préférable de confier ses travaux d’isolation à un professionnel. Il possède en effet l’équipement individuel de sécurité pour se protéger des émanations de vapeurs et des gaz toxiques notamment.