Comment évaluer un isolant ?

Évaluer un isolant nécessite un œil expert car tous les produits ne sont pas efficaces sur les mêmes supports, dans les mêmes conditions, etc. C’est en fait la combinaison de plusieurs données qui va décider un professionnel à appliquer tel ou tel solution pour isoler votre logement. Atteindre les objectifs fixés dépend notamment des conditions in situ : état du bâtiment, humidité des supports, présence d’ouvrants, ventilation, etc.

Certains critères objectifs existent cependant. C’est notamment le cas pour la conductivité thermique qui permet d’évaluer les isolants. Appelée aussi lambda (λ), la conductivité détermine la capacité à transmettre la chaleur. Plus sa valeur est faible, plus l’isolant est performant. Voici quelques exemples de lambda :

  • 0,021 – 0,040 W/m.K : polyuréthane
  • 0,030 – 0,045 W/m.K : laine de verre
  • 0,034 – 0,045 W/m.K : laine de roche
  • 0.038 – 0,043 W/m.K : ouate de cellulose
  • 0,039 – 0,048 W/m.K : laine de chanvre

Un fabricant peut avoir dans sa gamme des produits isolants avec des conductivités thermiques différentes. Selon les cas, certaines références seront plus ou moins adaptées en analysant les besoins et les contraintes. Le professionnel chargé des travaux déterminera par exemple s’il faut appliquer un isolant soufflé, en rouleaux ou en plaques.

Son évaluation du choix de l’isolant sera ensuite guidé vers le produit à la meilleure conductivité thermique car elle a un impact direct sur le volume à mettre en œuvre. Les isolants ayant une conductivité faible permettent en effet d’atteindre des performances (on parle de résistance thermique) avec moins d’épaisseur que les autres.

Travaux Isolation