Les aides financières en faveur des travaux d'isolation thermique sont nombreuses et généralement soumises à conditions. Elles sont un moyen non négligeable d'alléger la facture de travaux d'efficacité énergétique.

Demande de devis

Quelles aides financières pour des travaux d'isolation thermique ?

Les particuliers sont encouragés par les pouvoirs publics à réaliser des travaux pour améliorer l’efficacité énergétique de leur logement. Un dispositif d’aides financières a ainsi été mis en place pour accompagner les propriétaires et les locataires. Certaines régions proposent aussi des aides supplémentaires sur lesquels les Points rénovation info service proposent leur expertise. Voici les plus fréquentes sources de financement auxquelles peut prétendre un projet de rénovation de l’isolation thermique :

Typologie des aides disponibles

Les aides à la réalisation de travaux énergétiques comme l’isolation sont accessibles sous plusieurs formes. Selon le besoin identifié, le demandeur peut ainsi bénéficier de solutions variées pour mener à bien un projet d’amélioration énergétique.

  • Subventions, primes : primes CEE (aides des fournisseurs d’énergie), aides de l’Anah, aide de la caisse de retraite
  • Crédit d’impôt, exonérations: CITE, exonération de la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB)
  • Prêt à un taux préférentiel : éco-prêt à taux zéro, primes CEE, aides de l’Anah, prêt de la Caf, prêt d’Action Logement
  • Accompagnement d’un professionnel expert : aides des fournisseurs d’énergie, aides de l’Anah
  • Autres : TVA à taux réduit 5,5%

Qui peut bénéficier des aides financières et du crédit d'impôt ?

  • Propriétaire occupant le logement en tant que résidence principale : CITE, éco-prêt à taux zéro, aides de l’Anah, primes CEE, TVA à taux réduit 5,5%, exonération de la taxe foncière, prêt d’Action Logement, aide de la caisse de retraite, prêt de la Caf
  • Propriétaire bailleur louant un logement en tant que résidence principale du locataire : éco-prêt à taux zéro, aides de l’Anah, primes CEE, TVA à taux réduit 5,5%, exonération de la taxe foncière, prêt d’Action Logement, aide de la caisse de retraite, prêt de la Caf
  • Locataire : CITE, primes CEE, TVA à taux réduit 5,5%
  • Syndicat de copropriété : CITE, éco-prêt à taux zéro, aides de l’Anah, primes CEE, TVA à taux réduit 5,5%, prêt de la Caf
  • Société civile non commerciale : éco-prêt à taux zéro, primes CEE, TVA à taux réduit 5,5%

Quelles sont les conditions à remplir ?

  • Conditions de ressources : Aides de l’Anah, prêt de la Caf, Pacte Énergie Solidarité, prêt d’Action Logement, aide de la caisse de retraite
  • Justificatifs à produire : toutes les aides financières exigent en fait que le bénéficiaire présente devant les organismes référents les documents requis. Cela concerne notamment les devis, les factures et les attestations. Une exception : la TVA à 5,5% qui est prise en compte directement par l’entreprise qui réalise les travaux d’isolation. 
  • Label RGE : CITE, éco-prêt à taux zéro, primes CEE

Exigences de performance thermique

Pour bénéficier d’aides comme le CITE, la TVA à 5,5%, les primes CEE et l’éco-prêt à taux zéro, les travaux d’isolation thermique doivent atteindre des seuils de performance minimum. Ainsi, ils sont différents selon les supports traités par l’isolant. En réalité, c’est la résistance thermique qui fait office d’indice de référence. Pour l'isolation des combles perdus par exemple, la résistance thermique doit être égale ou supérieure à R = 7 m².K/W. Pour des travaux d’isolation des sols, le minimum à atteindre est alors de R = 3 m².K/W.

À savoir sur le financement de travaux d'isolation

Cumul des aides financières

Toutes les aides au financement ne sont pas cumulables. Certaines, comme le CITE ou l’éco-prêt à taux zéro, sont par exemple compatibles avec la plupart des autres aides. En fait, l’accompagnement d’un expert est en réalité fortement recommandé pour s’y retrouver.

Plafonnement

Les plafonds listés ci-dessous sont des valeurs maximales accessibles sous conditions. La limitation de l’aide financière pour des travaux d’isolation dépend de nombreux critères : ressources, situation matrimoniale, personnes à charge…

  • CITE : 8 000 € / 16 000 €
  • Éco-prêt à taux zéro : 20 000 € / 30 000 €
  • Aides de l’Anah : 20 000 € / 50 000 €
  • Prêt de la Caf : 1 067,14 €
  • Prêt d’Action Logement : 10 000 €
  • Aides de la caisse de retraite : 3 500 €