Avec les plumes de canard, la laine de mouton est le seul isolant d'origine animale. Elle en tire ses qualités et ses défauts. Le principal inconvénient de la laine de mouton est son prix qui semble élevé par rapport à ses performances globales.

Demande de devis

Caractéristiques de la laine de mouton

C’est à partir de rebuts de l’industrie textile qu’est fabriquée la laine de mouton. Ses performances d’isolation sont obtenues après plusieurs traitements des produits de la tonte. La laine de mouton est accessible partout dans le monde, avec des méthodes de fabrication parfois très traditionnelles.

  • Origine : animale
  • Utilisation : combles + murs + sous-faces
  • Conditionnement : panneaux, rouleaux, vrac
  • Conductivité Thermique (λ) : 0,035 – 0,045 W/m.K
  • Masse volumique : 10 – 35 kg/m3
  • Prix : €€€€

Performances

Les performances de la laine de mouton sont satisfaisantes pour l’isolation thermique. Sa capacité à absorber l’humidité est un atout donc il ne faut pas abuser. Par contre, un traitement contre les mites et les nuisibles est indispensable pour une isolation en laine de mouton.

ISOLATION THERMIQUE

La conductivité de la laine de mouton est bonne et son poids est relativement faible. Elle est adaptée pour traiter plusieurs supports dans un bâtiment. Pour l’isolation de combles en laine de mouton, un conditionnement en vrac ou en rouleaux est adapté. Rouleaux et panneaux semi-rigides peuvent également isoler les murs et les sous-faces. L’isolation thermique en laine de mouton des parois verticales sera efficace si elle est réalisée par un pro. L’isolant doit adhérer parfaitement au support pour être efficace. Sinon, les ponts thermiques apparaissent et le bâtiment est mal isolé : hausse de la consommation énergétique et des dépenses liées. En période de forte chaleur, la faible inertie de la laine de mouton ralentit moyennement la propagation de la chaleur extérieure à travers les murs isolés avec ce procédé technique.

RÉSISTANCE À L'HUMIDITÉ

Les propriétés hygroscopiques de la laine de mouton permettent de réguler l’humidité naturelle d’une pièce. L’isolant absorbe cette humidité jusqu'au tiers de son poids sans conséquence sur son efficacité. Au-delà, la laine de mouton se tasse et ses capacités d’isolation diminuent fortement. Poser un pare-vapeur est la meilleure solution que proposera un professionnel pour éviter cela.

DURÉE DE VIE

Il existe un risque d’instabilité dans le temps pour la laine de mouton si la mise en oeuvre n’est pas impeccable. La durée de vie de l’isolant dépend également de la bonne santé du bâtiment et des supports traités.

RÉACTION AU FEU

La laine de mouton est ignifugée lors de sa transformation en isolant, même si elle doit être posée derrière une cloison pare-feu. Le traitement améliore sa résistance au feu puisque la laine de mouton brûlera seulement au-delà de 560 degrés, sans dégager de flammes ni de vapeurs toxiques.

RÉSISTANCE AUX NUISIBLES

Les mites raffolent de la laine de mouton, causant des dommages irrémédiables. Il est donc indispensable que la laine de mouton soit traitée avec une grande rigueur contre les nuisibles. Un traitement contre les rongeurs est aussi effectué pour protéger la laine de mouton.

Santé - Environnement

À part une forte odeur animale en cas de mauvais traitement de la laine de mouton, cet isolant n’a pas d’incidence attestée sur la santé. La laine de mouton est même anallergique : elle ne provoque pas d’allergie.

La laine récupérée sur les moutons doit par contre subir de nombreux traitements (lavages, anti-mites… et autant de rinçages à l’eau) avant d’être utilisée pour des travaux d’isolation. De plus, la laine de mouton en rouleau est généralement composée de 10 à 20% de fibre synthétique (polyester). Une alternative existe : l’aiguilleté. C’est une méthode traditionnelle et naturelle de fabrication des rouleaux de laine de mouton. Elle est sensiblement plus chère mais elle facilite le recyclage de la laine de mouton.

CONSOMMATION D'ÉNERGIE
CONSOMMATION D'EAU
POLLUTION DE L'AIR
POLLUTION DE L'EAU
CHANGEMENT CLIMATIQUE

Conclusion

La laine de mouton est un bon isolant qui coûte cher. Pour rentabiliser l’investissement, il faut que le processus de fabrication et la pose soient irréprochables. Les travaux d’isolation doivent être réalisés par un professionnel qui garantit la qualité de l’isolant (et de sa matière première) ainsi qu’une mise en oeuvre rigoureuse de la laine de mouton.

Avantages
  • Résistance à l’humidité
  • Résistance au feu
Faiblesses
  • Prix
  • Durée de vie