Aussi ancienne que répandue, la laine de roche est un isolant traditionnel en France. Comme la laine de verre, son faible prix est l'un de ses principaux arguments. Mais son empreinte environnementale est un peu moins satisfaisante.

Demande de devis

Caractéristiques de la laine de roche

La laine de roche est obtenue à partir du basalte, une roche volcanique. Les bulles d’air emprisonnées dans ses fibres lui donnent ses caractéristiques isolantes. Avec la laine de verre, la laine de roche fait partie des isolants les plus utilisés.

  • Origine : minérale
  • Utilisation : combles + murs + sols + sous-faces
  • Conditionnement : rouleaux / panneaux / flocons
  • Conductivité Thermique (λ) : 0,034 – 0,045 W/m.K
  • Masse volumique : 15 – 200 kg/m3
  • Prix : 

Performances

Niveau performance, la principale différence entre la laine de verre et la laine de roche est la durée de vie 5 fois supérieure de cette dernière. La laine de roche est également plus pertinente pour isoler un sol par le dessus.

ISOLATION THERMIQUE

En conditions normales (sans humidité), les performances d’isolation thermique de la laine de roche sont tout à fait satisfaisantes. Pour une épaisseur de 10 cm d’isolant, la résistance thermique (R) est d’environ 2,5 m².K/W. Mais les ponts thermiques sont à craindre si l’isolation n’est pas continue.

Selon le support à isoler (murs, sols, combles ou sous-face), différentes possibilités d’isolation thermique en laine de roche existent : flocons, panneaux rigides et semi-rigides et rouleaux. Ces derniers sont les plus fréquemment proposés par les professionnels en raison de leur simplicité de mise en oeuvre. Pour l’isolation d’un sol en laine de roche, les panneaux à forte résistance mécanique sont à privilégier. Une grande attention doit toutefois être portée aux ponts thermiques, conséquences d’un défaut dans la mise en oeuvre. Seul un professionnel peut garantir une qualité de pose optimale pour des travaux d’isolation en laine de roche

RÉSISTANCE À L'HUMIDITÉ

La pose d’un pare-vapeur est nécessaire pour préserver une isolation en laine de roche. Si elle est mouillée, elle perd en efficacité même si la laine de roche retrouve son niveau de performance après séchage.

DURÉE DE VIE

La laine de roche conserve un niveau satisfaisant de performance pendant plusieurs décennies. Les principales causes d’obsolescence sont une mise en oeuvre imparfaite ou des conditions excessives d’humidité.

RÉACTION AU FEU

Très résistante au feu, la laine de roche ne s’enflamme pas. Cela s’explique par l’origine magmatique du basalte qui la constitue. De plus, la laine de roche n’émet pas de gaz à très haute température. Sa résistance au feu est donc un atout fort.

RÉSISTANCE AUX NUISIBLES

Les principaux nuisibles à craindre avec une isolation thermique en laine de verre sont les termites et certains xylophages. La présence de champignons peut survenir si les locaux sont très humides.

Santé - Environnement

« Ne pouvant être classé quant à sa cancérogénicité pour l’homme » par le CIRC, cet isolant minéral dégage des fibres à un taux inférieur aux limites d’exposition. En effet, la laine de roche est composée de fibres polymérisées issues d’une élaboration physico-chimique. Même si elle partage plusieurs caractéristiques avec la laine de verre, la laine de roche a un impact un peu plus lourd sur l’environnement.

Il n’existe pas de filière industrielle de récupération pour le recyclage de la laine de roche. Cependant, cet isolant minéral pourrait être valorisé comme composant d’un matériau comme le ciment, sous conditions.

Lors de la mise en oeuvre d’une isolation en laine de verre, les équipements professionnels de protection sont indispensables. En effet, des poussières irritantes sont dégagées. Des précautions de sécurité des personnes sont donc à prendre. Une raison de plus de faire appel à un expert agréé.

CONSOMMATION D'ÉNERGIE
CONSOMMATION D'EAU
POLLUTION DE L'AIR
POLLUTION DE L'EAU
CHANGEMENT CLIMATIQUE

Conclusion

Étroitement liée à la laine de verre, autre isolant minéral, la laine de roche peine à faire valoir ses différences : impact plus fort sur l’environnement, meilleure résistance au feu. Pour des travaux d’isolation thermique, son prix reste toutefois attractif.

Avantages
  • Prix
  • Résistance au feu et à la chaleur
  • Durée de vie (mise en oeuvre professionnelle)
Faiblesses
  • Durée de vie (mise en oeuvre non professionnelle)
  • Empreinte environnementale