La laine de verre doit son succès à un bon niveau de performance pour un prix relativement bas malgré certaines réserves sur son impact environnemental et sa longévité. Pour être totalement efficace, cet isolant doit être posé par un professionnel de l'isolation thermique.

Demande de devis

Caractéristiques de la laine de verre

La laine de verre est un isolant traditionnel constitué par la fusion de silice (sable) et de verre recyclé. Il s’agit de l’isolant thermique le plus présent dans les bâtiments existants avec la laine de roche.

  • Origine : minérale
  • Utilisation : combles + murs + sous-faces
  • Conditionnement : rouleaux / panneaux / flocons
  • Conductivité Thermique (λ) : 0,030 – 0,045 W/m.K
  • Masse volumique : 10 – 40 kg/m3
  • Prix : 

Performances

Contrairement à certaines croyances, la durée de vie du de la laine de verre n’est pas limitée à 10 ans ou 20 ans. Cette image est due aux réalisations imparfaites de particuliers attirés par la simplicité d’utilisation de cet isolant minéral léger et facile à manipuler. Il reste en effet indispensable que la laine de verre soit mise en oeuvre par des professionnels. Cela permet d’atteindre les performances thermiques attendues sur la durée.

ISOLATION THERMIQUE

Les principales applications de la laine de verre sont les murs / cloisons et les combles. L’isolation d’un plancher en sous-face est également possible. Pour obtenir une résistance thermique R = 5, il faut une épaisseur moyenne de 15 à 20 cm de laine de verre.

Utilisée en rouleaux, en panneaux rigides / semi-rigides ou en flocons, la laine de verre peut isoler des supports irréguliers. Découpée et ajustée selon l’espace à traiter, elle peut générer quelques rebuts qui sont en général utilisés par le professionnel pour calfeutrer des zones sensibles. La laine de verre doit cependant être installée dans un bâtiment sain car elle craint principalement l’humidité. Ainsi, la laine de verre mise en oeuvre sur les murs doit être recouverte par une paroi verticale parfaitement étanche.

Avec des liaisons continues pour empêcher les ponts thermiques et les infiltrations, il est possible de superposer des épaisseurs de laine de verre (2 rouleaux en couches croisées). Le pare-vapeur de la couche inférieure doit cependant être enlevé pour une meilleure ventilation et ainsi éviter l’humidité. La laine de verre permet alors d’atteindre de meilleures résistances thermiques.

RÉSISTANCE À L'HUMIDITÉ

Afin d’éviter les problèmes de condensation, la laine de verre est normalement complétée d’un pare-vapeur en couche extérieure. En effet, l’humidité est le pire ennemi de la laine de verre. Une fois mouillée, ses performances d’isolation thermique diminuent fortement. Si l’humidité est passagère, la laine de verre peut sécher complètement et retrouver ses caractéristiques isolantes.

DURÉE DE VIE

Correctement posée sur un mur ou soufflée dans des combles, la laine de verre résiste de façon satisfaisante. La qualité de la mise en oeuvre est la meilleure option pour prévenir tout risque de tassement ou de détérioration liée à l’humidité par exemple. Avec une installation professionnelle, la laine de verre peut durer plusieurs dizaines d’années.

RÉACTION AU FEU

La laine de verre est un isolant non inflammable. La silice et le verre qui la constituent sont en effet incombustibles. Le feu ne se propage donc pas avec une isolation en laine de verre.

RÉSISTANCE AUX NUISIBLES

Dans certaines conditions humides persistantes, la laine de verre peut souffrir de problèmes liés aux micro-organismes bactériens et aux champignons. Les rongeurs peuvent également infiltrer la laine de verre et les interstices liés à une mauvaise installation thermique.

Santé - Environnement

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) considère que la laine de verre ne peut être classée quant à sa cancérogénicité pour l’homme (groupe 3). Mesurées par des laboratoires à l’initiative des fabricants de laines minérales, les émissions de particules sont inférieures aux limites d’exposition.

Sur chantier, la mise en oeuvre de la laine de verre nécessite une protection efficace pour les yeux, les voies respiratoires et la peau. Mieux vaut donc faire appel à un professionnel plutôt que de poser cet isolant thermique soi-même. L’empreinte environnementale de la laine de verre est aujourd’hui moins lourde grâce aux progrès réalisés par les fabricants et mesurables sur l’ensemble de son cycle de vie.

La laine de verre est constituée en partie de verre recyclé ce qui limite l’exploitation des ressources. Mais l’absence d’une filière de récupération sur chantier et, parfois, certaines substances contenues dans la laine de verre rendent son recyclage compliqué. Elle ne doit surtout pas être incinérée sous peine de dégager des gaz extrêmement nocifs.

CONSOMMATION D'ÉNERGIE
CONSOMMATION D'EAU
POLLUTION DE L'AIR
POLLUTION DE L'EAU
CHANGEMENT CLIMATIQUE

Conclusion

Autrefois plébiscitée, la laine de verre est aujourd’hui concurrencée par des isolants également performants. Cependant, elle garde des adeptes séduits principalement par son prix. Les critiques liées à son impact sur la santé ou à sa durée de vie doivent être confrontées aux améliorations apportés aux différents conditionnements de la laine de verre.

Avantages
  • Prix
  • Durée de vie (mise en oeuvre professionnelle)
Faiblesses
  • Durée de vie (mise en oeuvre non professionnelle)
  • Résistance sous certaines conditions