Le procédé d'isolation en liège est plus que centenaire. Sa longévité est due à ses performances, valorisées aujourd'hui par une excellente empreinte environnementale. Son succès est cependant freiné par un processus de fabrication compliqué et un prix élevé.

Demande de devis

Caractéristiques du liège

Le liège utilisé pour l’isolation thermique vient de l’écorce du chêne-liège. Sa récolte est possible seulement toutes les décennies, ou presque. Le liège est expansé pour optimiser ses performances isolantes. Chauffé à haute température, il peut être aggloméré et conditionné sous forme de panneaux grâce à la subérine, sa propre résine. Le liège brut existe également. Il n’est pas traité donc il est moins efficace pour isoler un bâtiment.

  • Origine : végétale
  • Utilisation : combles + murs + sols + sous-face + vide sanitaire
  • Conditionnement : panneaux, vrac
  • Conductivité Thermique (λ) : 0,032 – 0,049 W/m.K
  • Masse volumique : 70 – 180 kg/m3
  • Prix : €€€€

Performances

L’analyse des performances du liège expansé pour l’isolation thermique révèle un produit polyvalent et résistant. En vrac, il est en général associé à du ciment pour une mise en oeuvre sous forme de béton.

ISOLATION THERMIQUE

Un système isolant en liège expansé, sous forme de panneaux ou en vrac, permet d’atteindre une bonne isolation thermique. Conditionné en vrac, le liège est surtout utilisé pour isoler des combles perdus ou certains planchers. De leur côté, les panneaux ont des densités très variables. Les panneaux de liège les plus denses sont particulièrement résistants à la compression mais ils sont aussi plus lourds. Ils sont ainsi employés pour isoler en sous-dalle par exemple.

L’écueil principal d’une isolation en liège expansé est l’apparition de ponts thermiques dont la cause peut être un support en mauvais état ou une mise en oeuvre imparfaite. La pose doit également assurer une bonne adhésion mécanique entre l’isolant et le support traité. Le liège peut être fixé directement sur le mur ou sur une ossature en bois.

RÉSISTANCE À L'HUMIDITÉ

Le liège n’absorbe pas l’eau. Il ne peut quasiment pas se dégrader sous l’effet de l’humidité, même forte. Cela justifie son utilisation pour l’isolation de pièces humides.

DURÉE DE VIE

Une fois les travaux d’isolation en liège expansé réalisés, le bâtiment est protégé pour longtemps. C’est surtout vrai pour les supports isolés avec des panneaux de liège et dont la pose est solide mécaniquement, pour l’isolation des murs notamment. Le liège en vrac est aussi résistant mais son influence dépend de la composition du béton. Plus le ratio entre ciment (ou de la chaux) et liège est favorable à la matière végétale, plus le béton est isolant et résistant. Mais attention, il sera également plus lourd.

RÉACTION AU FEU

Le liège expansé est résistant naturellement et difficilement combustible. Il ne dégage pas de fumées toxiques.

RÉSISTANCE AUX NUISIBLES

Pas de souci majeur avec une isolation en liège expansé. Il est résistant aux principales attaques des nuisibles et des bactéries / champignons. Un risque de nidification par certains insectes existe cependant.

Santé - Environnement

La production et la fabrication du liège pour isoler le bâtiment sont peu nocives pour l’environnement si elles restent raisonnées. En effet, l’origine végétale du liège est un atout durable à manier avec précaution. La quantité limitée de chênes-liège et le cycle lent de récolte peuvent engendrer des pratiques moins responsables. Le développement de la filière doit donc rester sous contrôle avec une gestion maîtrisée des ressources. Le recours à l’importation, lui, alourdit fortement l’empreinte environnementale d’une isolation en liège.

Le liège est en grande partie recyclable, le reste étant incinéré ou en décharge. Le liège est recyclé pour une nouvelle utilisation en isolation thermique. Attention aux panneaux de liège traités avec des plastifiants non recyclables.

CONSOMMATION D'ÉNERGIE
CONSOMMATION D'EAU
POLLUTION DE L'AIR
POLLUTION DE L'EAU
CHANGEMENT CLIMATIQUE

Conclusion

Pourtant performant et résistant, le liège expansé se heurte aujourd’hui à des barrières dures à franchir. En l’état actuel, son processus de fabrication pour l’isolation limite son expansion. La mise en place d’une filière de production industrielle du liège expansé est confrontée à une demande rebutée par le prix de cet isolant.

Avantages
  • Durée de vie
  • Résistance à l’humidité
Faiblesses
  • Prix
  • Disponibilité