Les États-Unis et la Scandinavie ont été les premiers adeptes d'une isolation en ouate de cellulose. Cet isolant issu du recyclage est toujours populaire aujourd'hui, notamment en France. En partie parce que la ouate de cellulose est d'un bon rapport qualité / prix et qu'il s'agit d'une ressource disponible.

Demande de devis

Caractéristiques de la ouate de cellulose

La matière première d’un isolant en ouate de cellulose est abondante. Il s’agit principalement de papiers journaux recyclés ou mis au rebut. Des adjuvants sont incorporés pour protéger la ouate de cellulose contre le feu et les nuisibles. Les panneaux de ouate obtiennent leur consistance laineuse et leur forme par adjonction de fibres synthétiques comme le polyester.

  • Origine : végétale
  • Utilisation : combles + murs + sols + sous-face + vides sanitaires
  • Conditionnement : panneaux, vrac
  • Conductivité Thermique (λ) : 0.038 – 0,043 W/m.K
  • Masse volumique : 25 – 100 kg/m3
  • Prix : €€

Performances

Une isolation en ouate de cellulose est relativement simple à mettre en oeuvre. Procédé polyvalent, ses applications sont nombreuses. Les performances de la ouate de cellulose sont plutôt satisfaisantes pour l’isolation et l’étanchéité à l’air.

ISOLATION THERMIQUE

Comme tous les isolants, la ouate de cellulose nécessite une pose parfaite pour assurer une isolation thermique et une étanchéité à l’air satisfaisantes. Même si la mise en oeuvre est assez simple, la maîtrise d’un pro est la meilleure garantie pour atteindre les objectifs fixés. En effet, un spécialiste étudie l’environnement du chantier pour isoler avec la ouate de cellulose le plus efficacement possible. Les performances d’isolation sont alors assez égales, quel que soit le type de conditionnement (vrac ou panneau) et le support à traiter. 

Conditionnée en vrac, la ouate de cellulose est déversée à sec manuellement ou soufflée par une machine dans des compartiments fermés ou directement sur un support horizontal. La ouate en vrac peut également être projetée, avec de l’eau, pour isoler les murs notamment. Plus chers, les panneaux en ouate de cellulose sont aussi plus lourds et leur inertie est supérieure. En vrac ou en panneau, la pose d’un pare-vapeur voire d’un frein-vapeur est nécessaire.

RÉSISTANCE À L'HUMIDITÉ

Même s’il peut absorber jusqu’à 15/30 % de son poids en humidité, cet isolant ne doit pas être en contact avec une humidité persistante. Un frein vapeur ou un pare-vapeur doit donc être posé avant le parement pour l’isolation d’un mur en ouate de cellulose par exemple.

DURÉE DE VIE

La ouate de cellulose peut atteindre une longévité élevée. Cela dépend notamment de la qualité de la mise en oeuvre qui doit être parfaite : soufflage homogène, absence de ponts thermiques pour les supports traités avec des panneaux en ouate de cellulose… Conditionné en vrac, l’isolant subit un tassement naturel lorsqu’il est soufflé pour l’isolation des combles sur plancher par exemple. Ce tassement est estimé à 20% de l’épaisseur initiale selon l’Avis Technique du CSTB. Cette donnée est connue des professionnels qui appliquent donc l’épaisseur nécessaire en fonction de la perte volumique pour assurer l’efficacité du système isolant.

RÉACTION AU FEU

La ouate de cellulose protège la structure contre les incendies grâce à des traitements pour l’ignifuger et lui permettre de retarder les flammes. Des adjuvants sont ainsi ajoutés à la matière première de l’isolant en phase de fabrication. Lors d’un incendie, la ouate de cellulose ne dégage pas de vapeurs ou fumées toxiques.

RÉSISTANCE AUX NUISIBLES

Un traitement contre les nuisibles est indispensable lors de la fabrication de la ouate de cellulose. Les papiers journaux recyclés sont mélangés avec des additifs qui protègent l’isolant contre les moisissures, les rongeurs et les insectes.

Santé - Environnement

Le processus de fabrication de la ouate de cellulose est modérément énergivore, à part peut-être pour la consommation d’eau. Son origine est largement issue du recyclage mais plusieurs agents chimiques / synthétiques sont nécessaires. C’est le cas pour améliorer la résistance au feu ou aux nuisibles par exemple. La ouate de cellulose est ainsi composée de 85% de papiers recyclés et de 15% de ces composés qui limitent son recyclage. Son cycle de vie est plutôt destiné à finir en décharge ou à être incinéré avec récupération d’énergie.

Lors de travaux d’isolation, la ouate de cellulose dégage des poussières et des fibres fines potentiellement dangereuses pour la santé. Il faut donc faire confiance à un professionnel qui saura prendre les précautions nécessaires.

CONSOMMATION D'ÉNERGIE
CONSOMMATION D'EAU
POLLUTION DE L'AIR
POLLUTION DE L'EAU
CHANGEMENT CLIMATIQUE

Conclusion

L’isolation en ouate de cellulose a les faveurs des professionnels et des maîtres d’ouvrage pour sa disponibilité et sa simplicité de mise en oeuvre. Ses bénéfices en isolation thermique sont corrects même si des isolants plus performants sont disponibles sur le marché. 

Avantages
  • Durée de vie
  • Résistance au feu
Faiblesses
  • Traitements additifs