L'isolation d'un vide sanitaire est parfois difficile à mettre en oeuvre. Mais elle en vaut la peine car elle est d'une grande efficacité pour limiter les déperditions d'énergie. Le système d'isolation d'un vide sanitaire doit être insensible à l'humidité et résistant sur la durée.

Demande de devis

Vide sanitaire et isolation thermique des bâtiments

La mission principale d’un vide-sanitaire est de préserver le bâtiment des risques liés à l’humidité, aux mouvements de terrain et aux émanations de radon. Pour remplir de tels objectifs, un vide sanitaire doit être bien ventilé et bien isolé. L’isolation des vides sanitaires est donc un enjeu majeur pour un projet constructif mais aussi pour la rénovation énergétique des logements et des bâtiments.

Opposé par nature au terre-plein, un vide sanitaire est un espace réduit situé entre le plancher le plus bas du bâtiment et le sol. Sa hauteur est limitée à 1,80 m. Au-delà, il est considéré comme un sous-sol habitable. Les vides sanitaires sont réputés pour limiter les sinistres liés au tassement du sol. Ils sont aussi utiles pour faire passer des câbles & réseaux pour l’eau, le chauffage, etc. Dans ce cas, il faut impérativement que le vide sanitaire soit accessible.

Sans système adapté pour isoler un vide sanitaire, c’est l'isolation dans sa globalité qui peut être mise en cause par des problèmes liés à l’humidité. Certains isolants font également office de barrage aux insectes et autres nuisibles qui peuvent causer des dommages importants. Surtout, l’isolation d’un vide sanitaire améliore fortement l’efficacité énergétique du bâti. Les pertes de chaleur qui passent par le plancher bas ont ainsi été mesurées à 10% des déperditions du bâtiment par l’ADEME. 

Comment isoler un vide sanitaire ?

L’isolation des vides sanitaires est bénéfique pour le confort des occupants et pour la stabilité / santé du bâtiment. Les exigences de la RT 2012 sur l’étanchéité à l’air et les ponts thermiques encouragent les propriétaires et les maîtres d’ouvrage à agir. Pour cela, l’accompagnement d’un professionnel est indispensable pour son rôle de conseil, la qualité de sa mise en oeuvre et l’accès qu’il offre à des aides financières comme à une garantie décennale. C’est aussi un moyen de faire réaliser des travaux d’isolation dans le timing d’un chantier de construction ou dans l’ancien. Même s’il est conseillé d’isoler un vide sanitaire sur l’ensemble de ses parois, seul son plafond est isolé dans la plupart des cas.

Plusieurs critères sont pris en compte par un professionnel chargé de mettre en oeuvre l’isolation d’un vide sanitaire. Ils concernent la qualité de l’environnement et le contexte. Valable principalement pour des travaux de rénovation, l’état des lieux fait par un pro concerne la dégradation des parois, les niveaux d’étanchéité et d’humidité ainsi que les points difficiles à traiter. La ventilation du vide sanitaire est également un critère très important. En phase de construction, l’isolation du vide sanitaire est programmée en amont. Elle est réalisée et contrôlée régulièrement par un expert pour valider son efficacité.

Vide sanitaire - les solutions pour l'isolation

L’humidité est l’une des principales menaces pour une isolation mise en oeuvre dans un vide sanitaire. Les isolants à faible résistance aux conditions humides doivent impérativement être protégés par la pose d’un écran pare-vapeur. Même s’il est préférable de choisir une solution non perméable à l’eau.

Mis en oeuvre sur des supports plats et réguliers, les panneaux rigides avec une forte densité sont efficaces pour isoler un vide sanitaire. Des isolants se démarquent grâce à leur pouvoir isolant et à leur résistance. Par exemple les panneaux de liège expansé. D’abord, le liège est absolument imperméable à l’eau, il ne l’absorbe pas même en cas de contact prolongé. Un panneau de liège ne peut donc pas être dégradé par l’humidité, surtout si sa densité est forte. Mais plus la densité est forte, plus le poids du panneau en liège sera important. Ce défaut est peu gênant pour l’isolation d’un vide sanitaire mais il rend indispensable une mise en oeuvre méticuleuse par un professionnel qualifié. En effet, les panneaux sont attachés au support supérieur du vide sanitaire et ils doivent supporter leur propre poids sur la durée.

Les panneaux de polyuréthane sont une autre solution intéressante pour isoler des vides sanitaires. Ils ont les mêmes avantages que le liège expansé. Leur résistance à l’humidité est un peu moins élevée mais ils sont beaucoup moins lourds. Ils ont quand même besoin d’une pose parfaite pour assurer une protection performante. Autre procédé qui peut être envisagé : les panneaux de polystyrène. Ils sont légers et performants pour l’isolation.

Isoler un vide sanitaire par projection de l'isolant

Un des avantages qu’offrent les isolants appliqués par projection, comparativement aux panneaux, est leur capacité à s’adapter au plafond du vide sanitaire. Là où des panneaux, même semi-rigides, sont plus compliqués à mettre en oeuvre, les isolants projetés adhèrent facilement au support. Ils peuvent suivre les irrégularités et combler les points singuliers d’étanchéité ainsi que les fissures pour éviter les ponts thermiques. Le polyuréthane projeté offre par exemple de très bonnes performances en isolation. Il a pour avantage également de pouvoir englober les différents réseaux (électricité, eau…).

Le cas des vides sanitaires inaccessibles

Lorsque le vide sanitaire d’un bâtiment n’est pas accessible, ou difficilement, il existe des solutions pour installer un système isolant sur le sol. Ces méthodes sont à utiliser uniquement lorsque les procédés cités plus haut ne peuvent convenir. En effet, leur efficacité globale est moyenne et leur mise en oeuvre pose souvent problème. C’est par exemple le cas pour des rouleaux ou des panneaux isolants que le professionnel glisse au fur et à mesure dans l’espace disponible du vide sanitaire. Des isolants en vrac peuvent aussi être déversés sur le sol du vide sanitaire comme des billes de polystyrène. Les performances finales, parfois aléatoires, dépendent du résultat de l'installation du système d'isolation du vide sanitaire.